Régulation acido-basique :

Comment le corps établit l'équilibre

L'alimentation peut réguler le métabolisme acido-basique

La régulation du métabolisme acido-basique est nécessaire pour stabiliser la valeur du pH dans le sang. De nombreux facteurs jouent alors un rôle. C'est ainsi que le métabolisme acido-basique est régulé surtout par les nutriments issus de notre alimentation, puisqu'ils sont métabolisés en acide ou en base. Mais également lorsque nous respirons ou réalisons une activité physique, l'acide envahit les cellules comme produit résiduaire de la production d'énergie et influence la valeur de pH sanguin. Pour éviter un excès d'acide, plusieurs processus de régulation différents se déroulent automatiquement dans le corps.

Possibilités de régulation du corps

Régulation acido-basique par les systèmes tampons corporels

Notre corps est muni d'un système tampon performant qui lui permet de réguler le métabolisme acido-basique. Les tampons sont des systèmes de sécurité dont le but est d'amortir les décompensations des valeurs de pH dans les fluides corporels et dans les cellules, dans le but surtout de stabiliser la valeur pH sanguin. Des composants importants de ce système tampon pour la régulation du métabolisme acido-basique sont le bicarbonate basique dissous dans le sang ainsi que l'hémoglobine, le pigment des globules rouges. Le bicarbonate peut se lier à l'acide, ce qui génère de l'acide carbonique qui se décompose en eau et en dioxyde de carbone. Ce dernier est rejeté par les poumons. Le zinc est un cofacteur de l'enzyme anhydrase carbonique, qui est coresponsable de la formation de bicarbonate et de ce fait importante pour la régulation du métabolisme acido-basique. Les systèmes tampons et la stabilisation de la valeur du pH dans le sang permettent que l'excès d'acide ne provoque d'abord aucun dommage.

Le bicarbonate dissous dans le sang peut se lier à l'acide. Cela génère de l'acide carbonique, qui se décompose en eau et en dioxyde de carbone. Le dioxyde de carbone est rejeté par les poumons. De la sorte, la valeur de pH sanguin peut être corrigée rapidement et efficacement. Le métabolisme acido-basique est régulé par les tampons de bicarbonate. À cet effet, ces derniers doivent être constamment régénérés moyennant l'apport de composés minéraux basiques par la nourriture.

Reins et poumons : excrétion et expiration d'acide

Les organes les plus importants pour réguler le métabolisme acido-basique sont les reins et les poumons. Le rein est le seul organe pouvant sécréter directement de l'acide du corps. Le poumon assure une valeur de pH stable à court terme par la respiration. Le corps peut donc réguler le métabolisme acido-basique en augmentant l'expiration de dioxyde de carbone.

Le tissu conjonctif stocke l'acide

Si le système tampon atteint ses limites et que la capacité d'excrétion d'acide des reins est épuisée, le corps doit « retirer l'acide de la circulation » pour maintenir des conditions métaboliques optimales. En stockant l'acide dans le tissu conjonctif, qui s'y prête particulièrement en raison de ses propriétés physiques, le corps peut réguler le métabolisme acido-basique. Cela permet de stabiliser la valeur pH dans le sang. Mais la capacité du tissu conjonctif à lier l'eau diminue. L'apport de l'oligoélément cuivre peut contribuer à préserver un tissu conjonctif normal.

Compensation de l'acidité par les bases provenant des os

Pour réguler le métabolisme acido-basique, l'organisme fait appel à ses propres dépôts de bases, les os. Cela permet également de stabiliser la valeur de pH du sang. Pour compenser l'acidité, des minéraux basiques sont libérés des os. Si cet état perdure, l'équilibre physiologique entre la formation et la résorption osseuse est de plus en plus rompu, ce qui augmente la dégradation de la substance osseuse. L'apport des minéraux calcium et magnésium contribue à la santé osseuse.

Quel produit Basica® me convient le mieux ?

Produits Basica®